Féminines : les filles du SCSP dans le flou

3852382

Elles ont entre 18 et 48 ans, ont la passion du ballon rond, ce sont les footballeuses du SCSP football qui pourraient se retrouver sans championnat à disputer la saison prochaine.

Tandis que les garçons sont le plus souvent sur le devant de la scène, de plus en plus de filles chaussent aussi les crampons pour jouer au football. A Saint-Pourçain, elles sont dix-sept à se retrouver deux fois par semaine pour s'entraîner au stade la Moutte.

Après une bonne saison, avec leur entraîneur, Bernard Favier, secondé par François Berthier, l'avenir semble incertain pour ces passionnées. Alors qu'elles évoluaient en Interdépartemental 63, elles ne seront plus autorisées, la prochaine saison, à disputer ce championnat à 11, qui deviendra exclusivement puydômois. Pour continuer à jouer à 11, les Saint-Pourcinoises doivent compter donc sur la création d'une poule Allier, or pour l'instant, il manque encore quelques équipes (*). Les Saint-Pourcinoises pourraient donc se retrouver à jouer dans un championnat à 8.

Le club devra aussi trouver un nouvel entraîneur, car Bernard Favier, qui a formé cette équipe en 2015, a décidé de cesser ses fonctions pour relever un nouveau défi, tout comme son adjoint, François Berthier, qui reste cependant au club. Pour les deux techniciens, coacher les Saint-Pourcinoises a été que du plaisir : « Elles savent écouter et se remettre en question, bien plus que les garçons », résume Bernard Favier.
 
À l'image de Lucie Marchal, arrière et capitaine de l'équipe ou de Manon Naffetas, qui, elle, évolue en attaque. Deux joueuses qui ont l'amour du foot depuis l'enfance. « J'aime l'esprit d'équipe, courir avec un but précis, marquer », explique l'attaquante. Quant à Lucie, c'est grâce à une copine de classe qu'elle a découvert le ballon rond et le jeu au pied, après avoir pratiqué le handball et le basket. « J'aime les sports collectifs, me battre pour les autres », raconte la jeune capitaine qui endosse le rôle depuis deux saisons déjà. Deux joueuses qui aimeraient poursuivre leur sport favori à 11 et espèrent du renfort. Manon regrette aussi un manque d'intérêt de la part des garçons : « Ils sont deux ou trois à venir nous voir jouer, et c'est toujours les mêmes ». Sans parler de certains dirigeants du club qui n'ont jamais assisté à aucun match.

(*) Pour créer une poule en Allier, il faut au minimum six équipes à 11. Outre Saint-Pourçain, Cusset et Domérat ont également une équipe. Il en manque donc trois.

Pratique. Entraînements à la Moutte, le mardi et le vendredi, de 19 h 30 à 21 heures.

Suivez-nous

BonPlanLocal

Calendrier

<juin 2019>
LUNMARMERJEUVENSAMDIM
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

L'association

Soyez des bénévoles d'un jour !

  • annonce-215800
    Vous aimez la convivialité, venez rejoindre l'équipe des bénévoles pendant les manifestations. Faites-nous profiter de votre savoir-faire ou...

Pour informations ...

NewsLetter

Inscrivez-vous pour recevoir, avant tout le monde, les nouveautés.